Le deuil de l’activité

Partage

Lorsque l’on quitte un poste dans le cadre d’une démission – d’un licenciement – d’une fin de contrat… il y a potentiellement deux réactions adoptées :

 

  • Une réaction enthousiaste :

Vous êtes soulagé de pouvoir quitter la routine qui s’était installée depuis le début de votre expérience. Vous vous réjouissez de pouvoir sortir d’une équipe où la cohésion n’est pas l’élément principal. Enfin, vous vous réjouissez d’en finir avec vos missions « barbantes », « redondantes ». En résumé, il vous tarde de pouvoir vous sentir enfin libéré

Dans cette situation, vous saurez facilement renouer avec un quotidien nouveau, que ce soit une nouvelle recherche d’emploi et-ou un nouveau poste.

 

  • Un sentiment d’amertume :

En effet, dans les situations les plus critiques (licenciement, fin de contrat), il n’est pas rare de quitter ses fonctions en ayant un goût d’inachevé, le sentiment de se voir arraché à ce que l’on pensait être notre mission.

Il est alors immanquable de prendre du recul par rapport à la situation avant de se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle.

 

Ainsi, nous nommons cette période transitoire : Le Deuil de l’activité passée.

 

  • Quel regard portez-vous sur votre activité passée ? (Épanouissement professionnel/ acquisition de compétences…)
  • Seriez- vous finalement prêt à reprendre un poste dans les mêmes conditions ? (Contraintes horaires/ lieu de travail/ lien avec l’équipe- hiérarchie…)
  • Quels avantages disposiez-vous à travers ce poste ?
  • Quelles contraintes suffisaient à vous convaincre parfois, de votre situation professionnelle inconfortable ?

 

Lorsque vous apportez des réponses à ces interrogations, il est essentiel d’adopter une nouvelle posture professionnelle. En effet, je défends l’idée selon laquelle si vous ne vous sentez pas en mesure de pouvoir aborder seul une telle épreuve, dans n’importe quel cadre, vous pouvez vous faire accompagner pour franchir au plus vite cette étape du deuil et rebondir sur un nouvel objectif professionnel!

Encore une fois, ici vous trouverez les outils qui vous permettront de passer outre ces périodes dans la carrière d’un professionnel.

 

Nous faisons une petite digression sur la durée de la période de deuil.

Un changement d’activité souhaité engendrera tout naturellement une période de deuil plus courte qu’un deuil lié à la perte d’une activité, la fin d’une mission ou encore une incapacité physique ou morale à assurer ses fonctions.

Cependant la démarche reste la même :

  • Etablir un bilan de son activité passée
  • Se projeter vers une nouvelle branche de notre carrière professionnelle
  • Etablir une méthodologie de recherche d’emploi

Rassurez- vous et soyez serein, nous vous guiderons dans cette démarche.

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*